Mercredi, nous avons appris que la SAQ comptait ouvrir une succursale «payez et emportez» pour les restaurateurs de la ville de Québec. Par contre, la conséquence de cette décision est que le service aux restaurateurs ne sera plus offert dans les succursales de la ville.

En tout, douze succursales desservant les titulaires de permis perdront cette clientèle. Ce n’est pas une bonne nouvelle, ni pour les restaurateurs ni pour les employés. On peut donc prévoir des coupures d’heures dans les succursales qui sont touchées par cette mesure.

Pour les restaurateurs, il ne va rester que deux options : la livraison ou le payez et emportez. Déjà, plusieurs nous ont signifié leur mécontentement.

Après avoir obligé certaines agences à commander aux Centres d’appels et seulement à coup de caisse complète, la SAQ enlève un service aux restaurateurs les obligeant à faire eux-mêmes leurs commandes.

Où s’en va la SAQ? C’est difficile de comprendre cet acharnement à déplaire à la clientèle d’affaires. C’est bien beau de vouloir couper dans les coûts, mais de là à faire du “contre service à la clientèle”.

À force de faire de l’économie de bout de chandelle, la SAQ va finir par se brûler auprès de la population. Couper dans les bonis des cadres ferait économiser bien plus et n’aurait aucun impact sur le bonheur des clients.

L’exécutif du SEMB-SAQ

Communiqué 2017-01 – Plus de préparation de commandes pour les restaurateurs de Québec (2017-01-13)